Street Art vs. Coronavirus

Street Art vs. Coronavirus

Mode d’expression artistique libertaire et subversif, par excellence, le street art a connu une prolifération spectaculaire durant la pandémie du Covid-19. Au moment où les musées, les théâtres, les salles de spectacles et de cinéma étaient obligés à fermer, et alors que le monde de l’art et de la culture subissait de plein fouet les affres du confinement, le street art a réussi l’exploit de faire le mur, au sens propre comme au figuré !

 

Coronavirus : le Tchernobyl iranien ?

Coronavirus : le Tchernobyl iranien ?

Depuis la mi-février, alors que le régime iranien a tardé à reconnaître l’expansion globale de l’épidémie de coronavirus – et dénonçait « un complot de l’ennemi », dans le double contexte de la célébration de l’anniversaire de la Révolution islamique, le 11 février, et des élections législatives du 21 février – l’Iran, qui reste un des principaux foyers mondiaux de l’épidémie de Covid-19, inquiète ses pays voisins. Ceux-ci n’ont pas tardé à fermer leurs frontières dès le 19 février, avec l’annonce des premières personnes infectées au Moyen- Orient.

 

Selon la CIA : la pandémie de coronavirus risque de décimer un tiers de la population mondiale !

Selon la CIA : la pandémie de coronavirus risque de décimer un tiers de la population mondiale !

L’apparition, en décembre dernier, de l’épidémie due à une nouvelle souche de coronavirus, appelée Covid-19, et son évolution, en l’espace d’à peine trois mois, en pandémie essaimant à l’échelle mondiale, est tout sauf un événement prévisible. Pourtant, un étude prospective élaborée par la CIA présentait, dès novembre 2008, un « scénario » détaillé dont les développements épousent de façon extrêmement déconcertante la tournure inquiétante des événements depuis l’apparition des premiers cas de Covid-19 à Wuhan, en Chine !