Paris et Pékin tentent de désamorcer la crise des fake news covidiènnes

Paris et Pékin tentent de désamorcer la crise des fake news covidiènnes

Paris et Pékin multiplient les contacts et les initiatives visant à désamorcer les effets de la crise diplomatique qui avait éclaté entre les deux pays, en plein pandémie du Covid-19, suite à des « publications agressives » émises par l’ambassade de Chine à Paris, dénoncées par le quai d’Orsay comme étant des fake news.

 

Daech dispose toujours d’un trésor de guerre de 30 à 45 millions de dollars

Daech dispose toujours d’un trésor de guerre de 30 à 45 millions de dollars

Selon un rapport onusien, Daech dispose toujours d’un trésor de guerre estimé entre 30 et 45 millions de dollars. Le rapport précise qu’il s’agit essentiellement de fonds en espèces, mais relève qu’une partie de ces fonds a été transformée en investissements, via des prête-noms, en Irak, en Syrie et surtout en Turquie.

 

Sarkozy conseille (et déconseille) Macron

Sarkozy conseille (et déconseille) Macron

L’ex président de la république, Nicolas Sarkozy, était est contact constant avec le Président Macron, tout au long de la crise du Covid-19. En mars, au plus fort de la pandémie, l’ancien Président avait conseillé à l’actuel de former un « gouvernement de salut public et de solidarité » à la rentrée, pour faire face aux défis politiques et économiques post-covidiens.

 

Que sont devenus les Français de Daech exfiltrés de Syrie ?

Que sont devenus les Français de Daech exfiltrés de Syrie ?

Selon un rapport du conseil national du renseignement, remis au Président Macron, au sujet des combattants français de Daech, une quarantaine d’entre-eux aurait rejoint des groupes djihadiste en Libye. Ils constituent, du fait de ce rapprochement géographique, une importante source d’inquiétude, car ils pourraient nourrir des projets de retour clandestins en France.

 

La pandémie du Covid-19 ravive les menaces bio-terroristes

La pandémie du Covid-19 ravive les menaces bio-terroristes

Dans une récente note d’alerte, le FBI américain a mis en garde contre la résurgence des menaces bio-terroristes, dans le contexte de la pandémie du Covid.

 

Les Services redoutent une fronde post-Covidienne

Les Services redoutent une fronde post-Covidienne

La direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et le service central du renseignement territorial (SCRT) ont alerté le ministère de l’intérieur sur un risque de recrudescence d’actes de désobéissance civile, cet été, dans le contexte social post-covidien. Les Services redoutent même de possibles attentats contre des symboles de l’État, y compris des forces de l’ordre, qui pourraient être perpétrés par des groupuscules radicaux d’extrême droite et d’extrême gauche. Et l’alerte s’inquiète notamment d’une possible manipulation des Gilets jaunes par ces groupes radicalisés.