L’épopée des sans-grades, l’infamie des lâches profiteurs et autres vermines délatrices

L’épopée des sans-grades, l’infamie des lâches profiteurs et autres vermines délatrices

Quand ça sera fini, si ça finit un jour, il y aura de beaux moments d’émotion solennelle et télévisée. Les ministres, dans leur bleu costume, se féliciteront d’avoir gagné la guerre. Ils auront le ton qui convient, ni trop attendri, ni trop martial. On connaît la chanson. Ils auront des ruses de langage, des transpositions subtiles, des inflexions mesurées qui feront de cette aventure une victoire collective. Ça donnera des érections aux pilleurs de PQ et de coquillettes d’appartenir au peuple héroïque.

 

Guerres, famines, désordre mondial : Le coronavirus changera-t-il la face du monde ?

Guerres, famines, désordre mondial : Le coronavirus changera-t-il la face du monde ?

La pandémie qui s’est abattue sur la planète doit nous faire réaliser que rien ne sera plus comme avant. Il y a eu l’avant coronavirus. Il y aura l’après coronavirus géopolitique et géostratégique. Aujourd’hui, plusieurs facteurs ont de quoi inquiéter les chancelleries occidentales : Le retrait Américain des affaires du monde et du Moyen Orient, en particulier, laissant le champ libre à la Russie et à l’Iran ; L’offensive tous azimuts de la Chine et les divisions de l’Europe.

 

Le Covid-19, agent secret d’Allah ou de Jehovah

Le Covid-19, agent secret d’Allah ou de Jehovah

L’écrivain Emile Habibi, Palestinien de Haïfa resté en Israël après 1948, avait inventé un joli mot pour qualifier l’état d’esprit des individus qui vivent l’ambiguité au quotidien : peptimiste. Un cocktail d’espérance et de lassitude, quelque part entre l’optimisme et le pessimisme. C’est exactement le terme qui convient aujourd’hui face aux conséquences de l’épidémie sur les religions.

 

La pandémie du Covid-19 ravive les menaces bio-terroristes

La pandémie du Covid-19 ravive les menaces bio-terroristes

Dans une récente note d’alerte, le FBI américain a mis en garde contre la résurgence des menaces bio-terroristes, dans le contexte de la pandémie du Covid.

 

Les Services redoutent une fronde post-Covidienne

Les Services redoutent une fronde post-Covidienne

La direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et le service central du renseignement territorial (SCRT) ont alerté le ministère de l’intérieur sur un risque de recrudescence d’actes de désobéissance civile, cet été, dans le contexte social post-covidien. Les Services redoutent même de possibles attentats contre des symboles de l’État, y compris des forces de l’ordre, qui pourraient être perpétrés par des groupuscules radicaux d’extrême droite et d’extrême gauche. Et l’alerte s’inquiète notamment d’une possible manipulation des Gilets jaunes par ces groupes radicalisés.

 

Le Moyen-Orient face aux défis post-Covid 19

Le Moyen-Orient face aux défis post-Covid 19

Les conséquences de la pandémie du coronavirus différent d’une région à une autre de la planète. Elle s’accentuent notamment dans les zones de conflits où les systèmes de santé ne fonctionnent plus ou sont défaillants. Le risque principal est de voir s’exacerber des tensions et conflits existants, notamment au Moyen-Orient. Ainsi la stabilité de cette région qui s’étend du Golfe arabo-persique au Maghreb est essentielle pour l’équilibre économique et sécuritaire du monde.