Comment le Covid enrichit les milliardaires !



Alors que la planète subit l’une des plus graves crises économiques de l’histoire contemporaine, les milliardaires n’ont jamais gagné autant d’argent. Les raisons ? Ils sont actionnaires dans les nouvelles technologies et l’industrie pharmaceutique.

Par Ian Hamel, à Genève

Depuis le début de 2020, on n’a jamais parlé autant d’écologie, mais si vous avez investi dans le secteur environnemental, vous n’avez certainement pas fait fortune. Les milliardaires en revanche, après avoir perdu 6,6% sur les deux mois de turbulences boursières, en février et mars 2020, ont regagné 27,5 % entre les mois d’avril et de juillet, notamment en misant sur les actions des géants de la technologie et de la santé.

Selon une étude de la banque suisse UBS et du cabinet d’audit PricewaterhouseCoopers (PwC). la fortune cumulée des 2189 milliardaires que compte la planète s’élèverait à 10200 milliards de dollars. Un exemple : la Chinoise Zhong Huijuan, qui a introduit en Bourse en 2019 sa société Hansoh Pharmaceutical, est aujourd’hui à la tête d’une fortune avoisinant les 20 milliards de dollars.

Bref, pour les plus riches, 2020 n’a pas été une année noire, alors que dans le même temps des millions de personnes se sont enfoncé dans la pauvreté. Mais peut-on en vouloir aux milliardaires d’avoir investi dans l’industrie pharmaceutique ou dans les secteurs de la santé, des équipements médicaux et de la biotechnologie ? C’est en partie grâce à eux qu’on a réussi à mettre, aussi rapidement, sur le marché des vaccins efficaces contre le Covid-19.

Et comme les nantis n’ont jamais gagné autant d’argent en si peu de temps, ils peuvent se permettre de se montrer particulièrement généreux. L’enquête d’UBS et de PwC révèle que 209 d’entre eux (dont près de la moitié vivent aux États-Unis) ont versé à des œuvres caritatives une « obole » de 7,2 milliards de dollars entre mars et juin 2020.

De là à crier : Vive les riches !