La succession d’al-Baghdadi confirme la mainmise d’AMNI sur la direction de Daech



Les nominations intervenues à la tête de Daech, suite à la mort de son « Calife », Abou Bakr al-Baghdadi, et de son porte-parole, Abou Hassan al-Mouhadjir, confirme la mainmise grandissante d’AMNI, l’ex-service de renseignement du Califat, sur les instances directionnelles de l’organisation terroriste.

 


Lire notre document sur AMNI


En effet, on ne sait, avec certitude, que deux choses au sujet du nouveau Calife, Abou Ibrahim al-Hachemi al-Qouraïshi, et d’Abou Hamza al-Qouraïshi, le successeur d’al-Mouhadjir au poste de porte-parole : D’une part, ils ne sont pas issus de la Choura de Daech, mais sont des historiques d’AMNI. Par ailleurs, comme l’indiquent les noms de guerre par lesquels ils sont désignés, ils se prétendent – à l’instar d’al-Baghdadi – comme des descendants directs du Prophète.