fbpx
 
 

 

L’État juif et ses allies islamistes !

L’État juif et ses allies islamistes !

Il faut s’y faire, Israël n’est pas un pays comme les autres. La normalité, but ultime du projet sioniste, est toujours hors d’atteinte, dans le regard porté par le monde sur l’Etat juif ou dans celui qu’il porte sur lui-même. Qui aurait imaginé en effet que la chute de Benyamin Netanyahou serait provoquée par la coalition la plus disparate, la plus originale, la plus invraisemblable de toutes les scènes politiques de la planète ?

 

Ne dites pas à ma mère que j’habite à Tel Aviv, elle croit que je suis rabbin à Dubaï !

Ne dites pas à ma mère que j’habite à Tel Aviv, elle croit que je suis rabbin à Dubaï !

Inutile d’aller à l’improviste au restaurant casher de l’hôtel Armani à Dubaï. Il est plus prudent de réserver longtemps à l’avance. Quant à la terrasse, elle est prise d’assaut, afin de pouvoir assister à un spectacle unique mêlant jets d’eau, sons et lumières. Drapé dans sa dishdasha blanche, l’habit traditionnel des hommes du Golfe, notre interlocuteur raconte que dans le salon d’un grand hôtel à Dubaï, il s’est retrouvé récemment le seul Arabe au milieu de dizaines de juifs. « Mais si ça continue, ils vont être plus nombreux que nous ! », lâche-t-il en souriant. En signant en septembre 2020 les accords d’Abraham normalisant les relations émiro-israéliennes, les Émiratis s’attendaient à accueillir une vague de visiteurs venus de Tel Aviv. Mais c’est une déferlante qui s’est abattue sur le Golfe. Quant aux communautés juives occidentales, elles ne disent plus « l’année prochaine à Jérusalem », mais « les prochaines vacances à Dubaï » !

 

Paris envisage-t-elle d’envoyer des troupes en Irak ?

Paris envisage-t-elle d’envoyer des troupes en Irak ?

Les Américains tentent de sonder discrètement les autorités françaises, pour savoir si elles seraient prêtes à déployer des troupes et/ou des forces aériennes en Irak. Le but est de lutter contre le terrorisme et de parer aux tentatives de retour en force de Daech. Mais aussi de combler le vide laissé par le désengagement américain, afin d’empêcher les milices pro iraniennes de renverser le rapport de force avec le gouvernement de Bagdad.

 

Le camp Zaatari, un enfer sur terre pour quatre-vingt mille réfugiés

Le camp Zaatari, un enfer sur terre pour quatre-vingt mille réfugiés

A l’heure où nous nous interrogeons sur les conséquences que la pandémie aura sur nos vies et celles de nos enfants, à l’heure où le défi de la remise à flot de nos économies obnubile nos concitoyens et nos dirigeants, au camp de Zaatari, dans le désert jordanien, 80.000 réfugiés syriens tentent de survivre dans d’effroyables conditions.

 

Coronavirus : le Tchernobyl iranien ?

Coronavirus : le Tchernobyl iranien ?

Depuis la mi-février, alors que le régime iranien a tardé à reconnaître l’expansion globale de l’épidémie de coronavirus – et dénonçait « un complot de l’ennemi », dans le double contexte de la célébration de l’anniversaire de la Révolution islamique, le 11 février, et des élections législatives du 21 février – l’Iran, qui reste un des principaux foyers mondiaux de l’épidémie de Covid-19, inquiète ses pays voisins. Ceux-ci n’ont pas tardé à fermer leurs frontières dès le 19 février, avec l’annonce des premières personnes infectées au Moyen- Orient.