fbpx
 
 

 

Les États-Unis ont-ils perdu la guerre en Afghanistan au profit du Pakistan ?

Les États-Unis ont-ils perdu la guerre en Afghanistan au profit du Pakistan ?

L’Afghanistan a subi deux attentats-suicides, le 12 mai. Le premier a frappé la maternité Dasht-e-Barchi, dirigée par Médecins Sans Frontières (MSF) à Kaboul, et a tué au moins 14 personnes, dont 2 nouveau-nés. Le second a eu lieu lors des funérailles d’un commandant de la police locale dans le district de Khewa à Nangarhar, tuant 24 personnes. Les deux attaques visaient des civils innocents, pour la plupart des femmes et des enfants.

 

Prolifération nucléaire pakistanaise : les mystères d’un incident survenu dans la zone portuaire de Karachi

Prolifération nucléaire pakistanaise : les mystères d’un incident survenu dans la zone portuaire de Karachi

Les médias internationaux sont tellement focalisés sur l’épidémie de coronavirus qui se propage rapidement dans le monde entier, qu’un grave incident survenu dans la ville portuaire pakistanaise de Karachi est passé presque inaperçu. L’incident s’est produit près de la zone portuaire de Karachi dans la nuit du 16 février, où il a été rapporté qu’en raison d’une mystérieuse fuite de gaz, au moins 14 personnes ont été tuées et plusieurs centaines hospitalisées avec des douleurs à la poitrine, des yeux brûlants et des difficultés respiratoires. Le gouvernement du Sind a ensuite ordonné l’évacuation de la zone résidentielle côtière de Keamari, qui a été la plus touchée.

 

Asia Bibi et le trou noir pakistanais

Asia a pu enfin fuir l’Asie. Asia Bibi, Pakistanaise chrétienne, a quitté son pays natal après dix ans de cauchemar. Dix ans dans le couloir de la mort de la prison où elle a été jetée en 2009 pour « blasphème ». Au Pakistan, le « blasphème » est un crime : il permet à tout un chacun d’accuser son voisin, sa voisine d’insulte à l’islam et à son prophète.