fbpx
 
 

Pour une lecture optimale, téléchargez gratuitement l'Appli GWA pour tablettes et smartphones

 

France et Belgique : L’épineuse question de l’organisation du culte musulman

France et Belgique : L’épineuse question de l’organisation du culte musulman

La problématique de l’organisation du culte musulman en Europe n’est pas nouvelle. Elle est liée à de nombreux aspects, à la fois culturels, nationaux et linguistiques. Depuis la fin des années 1980, les pouvoirs publics de plusieurs pays européens exhortent les responsables musulmans à gérer leur culte. Mais les institutions destinées à organiser le culte musulman demeurent instables et peu représentatives.

 

Le CFCM emporté par l’islam ‘‘politique’’ et ‘‘consulaire’’

Le CFCM emporté par l’islam ‘‘politique’’ et ‘‘consulaire’’

Avec le lancement du Forum de l’Islam de France (FORIF), dont la première cession s’est tenue à Paris, le 5 février, au conseil économique, social et environnemental, c’est une calamiteuse parenthèse de près de 20 ans qui vient de se refermer. En actant, en décembre dernier, la ‘‘mort’’ du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), le ministère de l’Intérieur, en charge des cultes, a fini par se rendre à l’évidence que ce Conseil était devenu un obstacle à la lutte contre le séparatisme islamiste, tant il était laminé par l’entrisme des Frères musulmans et les querelles intestines dites de l’« islam consulaire », liées aux allégeances des différentes fédérations de l’islam de France aux pays d’origine de leurs membres.

 

Les Frères musulmans infiltrent le Conseil national des imams

Les Frères musulmans infiltrent le Conseil national des imams

En septembre dernier, le nouveau recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chams-Eddine Hafiz, publiait un retentissant livre intitulé ‘‘Le manifeste contre le terrorisme islamiste’’, dans lequel il fustigeait les tenants de l’islam politique. Il s’imposait ainsi comme un chantre de l’islam modéré. Nul ne pouvait alors imaginer que, moins de trois mois plus tard, l’éclairé recteur allait effectuer un étrange et radical revirement, pour s’allier aux Frères musulmans, la maison-mère de l’islamisme, contre le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), dirigé par son rival Mohamed Moussaoui.

 

Présidentielle : Maître Zemmour sur un arbre perché !

Présidentielle : Maître Zemmour sur un arbre perché !

Quoi de plus naturel qu’au terme du mandat d’un Président perçu – à tort ou à raison – comme le ‘‘Président des riches’’, le pouvoir d’achat soit la préoccupation première des Français ? Que la référence au peuple redevienne (comme elle n’aurait jamais dû cesser de l’être) la thématique centrale du débat politique ?
Fallait-il, pour autant, que la défense des ‘‘petites gens’’ débouche sur cette haine viscérale des élites ? Que le souci des plus faibles donne naissance à une dérive populiste dont l’objet n’est pas de voler au secours des ‘‘laissés pour compte’’, mais d’instrumentaliser la détresse du peuple et de nourrir son ressentiment, pour en faire une force destructrice portée par les pulsions les plus viles : racisme, suprématisme, repli sur soi et haine de l’autre…

 

La laïcité expliquée à Monseigneur Moulins-Beaufort

La laïcité expliquée à Monseigneur Moulins-Beaufort

Les lois de Dieu peuvent-elles se prétendre être au-dessus de celles des Hommes ? Non ! Pas en France, en tout cas ! C’est valable pour le secret de la confession évoqué par Monseigneur Éric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des Évêques de France, à l’instar de la Charia islamique que les tenants de l’islamisme politique tentent d’imposer au pays de Voltaire, à coups de séparatisme communautaire et de chantage à l’islamophobie.

 

Terrorisme islamiste : Les clés de la haine anti-française

Terrorisme islamiste : Les clés de la haine anti-française

« Qu’Allah maudisse la France ! » titrait le magazine francophone de l’Etat islamique, Dar al Islam, quelques semaines après le massacre à Charlie-Hebdo et à l’Hyper-casher. Ces mots, toujours les mêmes, saturent l’atmosphère dans les manifestations de la haine anti-française qui se déchainent régulièrement, sur n’importe quel motif, dans le monde islamique. Les djihadistes ont massacré en France parce que la France incarne la résistance majeure à leur barbarie.

 

Fascisme islamique : No pasarán !

Fascisme islamique : No pasarán !

En se rendant à Conflans-Sainte-Honorine, dans les heures sombres qui ont suivi l’assassinat de Samuel Paty, Emmanuel Macron était bien inspiré de scander : ils ne passeront pas, s’inspirant du no pasarán !, le célèbre slogan des partisans de la Seconde République espagnole (1936-1939), devenu, depuis, le cri de ralliement de toutes les luttes anti-fascistes à travers le monde.

 

France : les Frères musulmans frappés au porte-monnaie !

France : les Frères musulmans frappés au porte-monnaie !

Isolés politiquement au sein du CFCM (Conseil Français du Culte Musulman), suite à l’adoption d’une « charte des principes » rejetant les « ingérences étrangères et l’instrumentalisation de l’islam à des fins politiques », les trois courants de l’islamisme dit « politique », que sont les Musulmans de France (ex-UOIF, filiale tricolore des Frères musulmans), Foi et pratique (lié au mouvement Tabligh) et les Milli Gürüs (la branche turque des Frères musulmans), se retrouvent aussi sous le feu nourri des Cellules départementales de Lutte contre l’Islamisme et le Repli communautaire (CLIR), dont la montée en puissance des contrôles a durement frappé ces organisations islamistes, notamment au porte-monnaie !

 

France: Les accointances turques du CCIF et de Barakacity

France: Les accointances turques du CCIF et de Barakacity

Les investigations françaises menées suite à dissolution de l’ONG islamiste Barakacity et du Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF) ont mis en lumière des liens troubles avec le MIT (services secrets turcs).

 

Ambassadeur de France à Alger : Interdiction de rencontrer des représentants du Hirak !

Ambassadeur de France à Alger : Interdiction de rencontrer des représentants du Hirak !

Pour éviter les critiques dont a fait l’object son prédécesseur, Xavier Driencourt, le nouvel ambassadeur de France à Alger, François Gouyette, aurait reçu de l’Elysée des instructions confidentielles lui interdisant de recevoir ou de rencontrer des représentants du Hirak, le mouvement de protestation populaire qui revendique un changement de régime en Algérie.
Selon nos sources, l’Élysée a aussi exigé un changement de personnel diplomatique à Alger, imposant notamment au nouvel ambassadeur l’arrivée d’une nouvelle conseillère politique, en la personne de Souhire Medini, qui présente une double avantage : parfaite arabophone, elle a aussi de puisants relais diplomatiques sur le continent africain.