fbpx
 
 

 

Tunisie : Fin de partie pour les islamistes d’Ennahda !

Tunisie : Fin de partie pour les islamistes d’Ennahda !

A l’issue de plusieurs semaines de grogne populaire, provoquée par une grave dégradation de la situation économique et sanitaire, qui a atteint son apogée le 25 juillet – jour anniversaire de l’instauration de République en Tunisie – avec une journée de protestation appelant au limogeage du gouvernement et à la dissolution du parlement, marquée par le saccage de plusieurs sièges d’Ennahda, le parti islamiste au pouvoir, notamment dans les villes pauvres du sud du pays ; le président Kaïs Saïed a décidé de porter un « coup d’arrêt » radical à la crise politique et sociale qui secoue la Tunisie.

 

Fascisme islamique : No pasarán !

Fascisme islamique : No pasarán !

En se rendant à Conflans-Sainte-Honorine, dans les heures sombres qui ont suivi l’assassinat de Samuel Paty, Emmanuel Macron était bien inspiré de scander : ils ne passeront pas, s’inspirant du no pasarán !, le célèbre slogan des partisans de la Seconde République espagnole (1936-1939), devenu, depuis, le cri de ralliement de toutes les luttes anti-fascistes à travers le monde.

 

Nous sommes tous des survivants de la Shoah

Nous sommes tous des survivants de la Shoah

Lorsque j’ai découvert, au début de l’été 2019, les témoignages des survivants de la Shoah recueillis par l’ami Jean-Marie Montali, pour les besoins de son livre Nous sommes la voix des morts (Le Cherche-midi, octobre 2020), j’étais en train de lire un texte inédit d’Hannah Arendt, qui venait d’être publié, dans l’excellente collection About & Around, aux éditions Allia.

 

La Suisse s’apprête à restituer au clan Ben Ali-Trabelsi les avoirs gelés au lendemain de la révolution

La Suisse s’apprête à restituer au clan Ben Ali-Trabelsi les avoirs gelés au lendemain de la révolution

Aussi étrange que cela puisse paraître, dix ans après la « révolution du jasmin », les millions planqués en Suisse par l’ancien dictateur tunisien Zine el-Abidine Ben Ali et son clan n’ont toujours pas pris le chemin de Tunis.

 

Liban : Le patron de la Banque centrale soupçonné par la Suisse de blanchiment d’argent aggravé

Liban : Le patron de la Banque centrale soupçonné par la Suisse de blanchiment d’argent aggravé

En janvier 2020, la justice libanaise demandait l’aide judiciaire de la Suisse concernant des transferts d’argent « suspects ». En janvier 2021, c’est au tour de la justice suisse de s’adresser au Liban concernant un éventuel détournement de fonds « au détriment de la Banque centrale du Liban ».

 

Les nouveaux habits du vieil antisémitisme

Les nouveaux habits du vieil antisémitisme

67 croix gammées, découvertes le 28 décembre dernier, profanant les tombes d’un cimetière municipal à Fontainebleau ; un torrent d’injures antisémites se déchaînant contre Miss Provence 2020, April Benayoum, pour avoir revendiqué son ascendance israélienne, le 19 décembre, lors de son élection comme première dauphine de Miss France 2021 ; des menaces de mort à caractère antisémite à l’encontre de la chroniqueuse TV, Valérie Benaim, le 29 décembre ; un livreur d’une grande enseigne de la nouvelle économie numérique, se ventant qu’il n’accepte pas de livrer aux juifs, le 7 janvier à Strasbourg ; et pour couronner le tout, un odieux courrier d’injures antisémites (et homophobes), adressé au porte-parle du gouvernement, Gabriel Attal, le 8 janvier… Le phénomène n’est pas nouveau, mais en l’espace de quelques semaines, c’est une véritable déferlante d’actes antisémites qui s’est abattue sur la France, souvent dans l’indifférence générale. Et plus inquiétant encore, au vieux mal antisémite, celui de la haine et de la bêtise (in)humaine, s’ajoute un nouvel antisémitisme, qui tente de se draper de justifications politiques, comme celui de l’icône des Indigènes de la République, Houria Bouteldja, justifiant les injures antisémites à l’encontre d’April Benayoum par un hallucinant argument selon lequel « on ne peut pas être israélien innocemment » !